Blog VERTONE – Comment accéder aux outils de gestion des finances personnelles «PFM»?
4.9 (98%) 32 votes
 

Blog VERTONE – Comment accéder aux outils de gestion des finances personnelles «PFM»?


Banques, fintechs et PSD2: l’ouverture des données bancaires révolutionnées?

La directive européenne des paiements (PSD2), adoptée en janvier 2018, était censée ouvrir la porte à une transformation en profondeur du marché bancaire en facilitant l’accès aux données clients des banques européennes, notamment via des connecteurs personnalisés, des API.

Le 14 septembre 2019, la directive est entrée en vigueur au moins dans le cadre des ouvertures d’API. Malgré les progrès réalisés depuis l’adoption de la directive, un long chemin à parcourir et les fintechs n’ont pas encore tiré le meilleur parti des (premières) API introduites.
Tink, un collecteur de comptes suédois, a estimé que seulement 18% des banques européennes (hors Royaume-Uni) fonctionnaient en septembre. La situation en France étant similaire, un délai supplémentaire de plusieurs mois a été accordé par les autorités françaises pour permettre aux banques de se conformer aux nouvelles normes.

Quelles stratégies les acteurs traditionnels adoptent-ils vis-à-vis des fintechs, en particulier des agrégateurs de comptes?

En facilitant l’utilisation des données bancaires, PSD2 devrait renforcer le marché et permettre de nouveaux usages. Si les collecteurs de comptes sont parmi les principaux bénéficiaires, leur base d’utilisateurs en fait déjà des acteurs fiables sur le marché: les créances de Bankin sont de 3,2 millions d’utilisateurs, Linxo 2,5 millions et Budget Insight 500 mille. Par conséquent, les acteurs traditionnels doivent se positionner par rapport à ces nouveaux entrants. Nous déchiffrons pour vous les 4 approches adoptées sur le marché..

4 stratégies d’acteurs traditionnels contre collectionneurs de comptes

1 – Financer et augmenter le capital des collecteurs / PFM

Celles-ci les investissements fournissent aux fintech les outils dont elles ont besoin pour prospérer et la création de fonctionnalités précieuses. Vu du point de vue des acteurs traditionnels, un approche purement financière (investissement dans une entreprise à potentiel) ou approche de partenariat avec des interactions plus fortes entre la banque et la fintech.

2- Déployer les services de collecteur en marque blanche / PFM

Marque blanche généralement un Élément clé du modèle économique de la fintech collection de comptes. Pour acteurs traditionnelsCeci permet Faites confiance à des technologies éprouvées et faciles à intégrer dans leurs écosystèmes. Outre le fait que les fonctions de GFP contribuent bien aux usages numériques, les banques en ligne (généralement des banques secondaires) utilisent régulièrement la marque blanche: elles voient l’opportunité de devenir l’acteur central de l’agrégation des comptes externes à la gestion financière de leurs clients et d’améliorer l’information client avec les données collectées.

3- Achetez un collectionneur pour vous préparer à l’Open Banking

Dans cette approche, Les outils de collecte et de PFM ne sont plus perçus comme une fonctionnalité pour les clients, mais comme un outil technologique permettant de se connecter à un large écosystème.. Ainsi, ces technologies serviront à faciliter les déplacements et à personnaliser les services grâce à l’utilisation des données clients à court terme, et à moyen terme permettront à d’autres acteurs de distribuer des produits bancaires et d’assurance sur leurs parcours clients (e-commerçants, etc.): les banques pouvant facilement se connecter avec ces tiers seront donc en concurrence aura l’avantage.

4- Créer un PFM pour conquérir de nouveaux marchés

ING a adopté une stratégie unique: la banque elle-même a également développé un collecteur Yolt. Conquête du Royaume-Uni Plutôt que d’être un outil de fidélisation (là où ING n’existe plus). En demande Budget Coach est plus qu’un simple agrégateur de comptesLa plateforme a été un succès et a ensuite été présentée en Italie et en France. Si la recette a fonctionné au Royaume-Uni, il sera intéressant de retracer la trajectoire de Yolt en France: l’ajout de quelques fonctions supplémentaires (comparaison des offres énergétiques à Selectra, détermination et rationalisation des transferts planifiés, etc.) suffira. Est-ce pour s’imposer sur un marché plus compétitif pour les collecteurs et la GFP?

Quelles fonctionnalités pour la PFM de demain?

Alors que les acteurs traditionnels semblent de plus en plus sensibles aux intérêts des collecteurs de comptes, la proposition de valeur des GFP doit être enrichie pour ajouter plus de valeur aux clients et aller désormais au-delà des fonctions standards d’agrégation, de classification et d’agrégation. synthèse visuelle. Voici 3 cas d’utilisation innovants et précieux qui façonnent l’avenir de la GFP:

1- Assistant MetroBank et Business Insights: contrôlez vos dépenses de plus en plus facilement

Désireux de simplifier la gestion quotidienne des comptes, la banque britannique a développé il y a un an un assistant intelligent qui propose des conseils personnalisés aux clients particuliers. mieux contrôler les dépenses et agir en conséquence. La solution est basée sur un moteur d’intelligence artificielle qui analyse en continu les mouvements bancaires des comptes du client tout en les comparant à l’historique des transactions des 6 derniers mois et en alertant sur certains événements. Par conséquent, ces notifications couvrent un large éventail de cas d’utilisation, des plus classiques aux plus complexes, tels que:

  • Réception du paiement,
  • L’approche de la date d’échéance d’une facture récurrente,
  • Une éventuelle dépense future non couverte en raison de dépenses récurrentes des mois précédents,
  • Variation d’un montant généralement facturé pour un fournisseur particulier (par exemple, une augmentation de la facture de téléphone)
  • Double facturation pour une dépense de même nature
  • Suivre les dépenses pour un voyage spécifique: en voyage, pour le travail, etc.

Au-delà de ces fonctionnalités innovantes, MetroBank Le succès de son assistant dépend tout d’abord de la valeur perçue par le client: d’autre part, il évalue ainsi chaque recommandation proposée. Ainsi, seul le plus adapté est proposé par l’application. Cette approche contribue au succès: 30 millions d’alertes ont été générées en un an, dont 85% ont été jugées utiles, et l’application a été appréciée en magasin (4,8 sur 5 sur Apple AppStore et 4,7 sur Google Play). Le succès est que la solution est déployée dans les PME en octobre 2019, et pour cela, une gestion de compte efficace est l’une des contraintes quotidiennes.

2- Fintonic: une nouvelle approche du crédit à la consommation grâce à la fusion des comptes

L’analyse des comptes bancaires permet une compréhension détaillée du comportement des consommateurs et donc de la «santé financière» du client. Fintonic, un collectionneur espagnol né en 2012 avec 700 000 utilisateurs, a développé une gamme de produits et services précieux sur la base de ces observations. alors basé sur l’analyse des comptes d’un client, la fintech calcule un FinScore personnalisé montrant son «attrait» en tant qu’emprunteur et donc la possibilité d’obtenir de bonnes cotes. En se connectant à plus de 55 tiers, Fintonic peut proposer des prêts (et même des assurances) auprès de ses partenaires. C’est pourquoi la FinTech s’appuie sur l’agrégation des comptes pour proposer une nouvelle méthode de notation de crédit, faciliter l’expérience client et se connecter avec des tiers, ce qui lui permet d’adopter un modèle économique similaire à un courtier..

3- Gan Patrimoine et Gan Prévoyance: Kitty HUG pour votre récupération de retraite sans douleur

Les Français sont partagés sur leur retraite: d’une part, ils sont convaincus de la nécessité d’épargner, mais d’autre part, leur capacité à épargner peut être limitée ou pas du tout. Afin de répondre à cette restriction, l’assureur La solution qui permet aux clients d’économiser de l’argent pour leur retraite avec leurs achats quotidiens. La solution repose sur un mécanisme de remboursement: après avoir effectué un achat auprès d’un commerçant partenaire, un pourcentage de la dépense est crédité sur le pot du client. Lorsque le pot atteint 30 euros, le montant est automatiquement versé dans un contrat d’épargne.

Concrètement, Le client récupère ses comptes bancaires via l’application HUG et détermine le contrat d’épargne (assurance-vie, etc.) qu’il souhaite que le pot renverse.. Ainsi, la somme bancaire permet d’analyser chaque dépense effectuée: dès qu’un commun trader est identifié, le pot est financé.

Assureur au point d’aider ses clients vraiment agir, PFM génère automatiquement des flux de trésorerie dans un contrat d’épargne. Cette approche multiplie les possibilités dans ce nouveau terrain de jeu: les PFM, aujourd’hui très consultatifs, laissent l’utilisateur responsable de ses actions pour épargner. Demain, les mêmes PFM pourront agir au nom des clients pour optimiser efficacement leurs économies.

Par conséquent

Les stratégies des acteurs de la GFP sont progressivement mises en œuvre et de nouvelles fonctions émergent en tant qu’unité. Mais la gestion financière est une question qui a été abordée de manière globale par les Français et doit être abordée de manière holistique: pour être adoptées par les clients, les nouvelles GFP devront garantir une expérience fluide et un accès simplifié aux différentes fonctions. Cette approche oblige donc les acteurs des services financiers à adopter une approche plus large que le clustering bancaire, avec le défi de rassembler les briques supplémentaires (crédit, gestion d’actifs, etc.): une banque ouverte plus sereine.

Article de Gaëton EON DUVAL et Julien LEVRIER



Source link

Blog VERTONE – Comment accéder aux outils de gestion des finances personnelles «PFM»?
4.9 (98%) 32 votes