Certificats d’économie d’énergie (CEE), un système vertueux mais coûteux
4.9 (98%) 32 votes
 

Certificats d’économie d’énergie (CEE), un système vertueux mais coûteux


Selon le ministère de la Transition écologique et inclusive, le système CEE, depuis son lancement en 2006, Consommation d’énergie de 17 millions de Français en 15 ans.

Le principe est strictement vertueux, mais l’addition est lourde. Le coût de l’appareil est actuellement estimé à environ 100 euros par foyer. Et ce sont 28 millions de ménages qui le financent, qu’ils aient ou non bénéficié de l’appareil en effectuant des travaux d’efficacité énergétique.

Le système CEE fonctionne tous les trois ans et 2018 marque le début de la 4e période. Buts très ambitieux de cette période doublé par rapport à la période précédente.

Les résultats 2018 sont mitigés : La production a nettement augmenté par rapport à 2017, mais n’atteint que 60% du passif annuel en fin d’année.

Pour les CEE, cette course en est une, car l’offre ne répond pas à la demande. forte augmentation des prix. Dans les grands projets, les clients et les entreprises qui dirigent l’entreprise se disputent les meilleurs prix, et sur les marchés, le prix de la CEE augmente: MWhp en 2 ans[1] Sur le marché EMMY, il a été multiplié par 3, passant de 2,1 € à 6,7 € entre février 2017 et février 2019.

Et cette augmentation peut se poursuivre et se rapprocher de la valeur de la pénalité fixée par l’État à 15 € / MWhp: autrement dit, si le fournisseur d’énergie n’a pas rempli ses obligations en fin de période, il devra 15 € pour chaque MWhc manquant. Le besoin de la 4e période est énorme (1600 TWhc[2]), l’ajout peut être extrêmement élevé pour les fournisseurs qui ne sont pas en mesure d’atteindre leurs objectifs.

Le coût de cet appareil en pleine surchauffe se reflète dans le prix de l’énergie: mi-2019, 25 millions de foyers au tarif réglementé verront leur facture augmenter d’environ 6%, soit une moyenne de 85 euros par an pour un ménage. il est chauffé à l’électricité.

[1] Mégawattheure cumac (MWhp): unité de mesure des certificats d’économie d’énergie

[2] Térawatt cumac horaire (TWhc): 1 TWhc = 1000000 MWhp

Différentes mesures ont été initiées ou travaillées depuis le début de l’année pour atténuer l’impact de l’appareil sur les ménages. Ainsi, l’État est un amélioration de certains procédés pour mieux isoler ou chauffer leur habitation. Ce bonus est ouvert à tous et son montant est calculé en fonction des ressources du ménage.

Accroître la notoriété des CEE et donc augmenter le volume de l’offre, les fournisseurs d’énergie commercialisent de plus en plus l’appareil : reproduction d’offres à partir de 1 €, campagnes email envoyées aux bénéficiaires (entreprises et particuliers), refonte des interfaces digitales, communication dans les réseaux sociaux, simulateurs premium de CEE en ligne … Les CEE ne sont plus le métier d’experts: toutes les organisations, particuliers, entreprises et les communautés peuvent en bénéficier.

Comme tous les trois ans, étendue des fichiers disponibles (Identification de l’étude d’efficacité énergétique pouvant faire l’objet d’une prime CEE) sera également revue par arrêtés ministériels tout au long de la période, ce qui pourrait augmenter le potentiel.

Récemment sélectionné comme ministère de la Transition écologique six nouveaux programmes Dans le cadre du système CEE, l’appel pour les programmes CEE pour la période 2018-2020 a donc été clôturé. Elle compte actuellement 34 programmes primés visant à améliorer l’efficacité énergétique.

Les six derniers programmes sélectionnés s’articulent autour de 4 axes: sensibiliser les acteurs du secteur bancaire aux enjeux du renouvellement énergétique, former les petites et moyennes entreprises à la réduction de la consommation d’énergie, renouveler l’énergie et vulgariser les transports.

Enfin, ce pourrait être la 4ème période un an prolongé. Les détails attendent la spécification au niveau CEE supplémentaire à produire. Compte tenu des résultats, cette décision sera probablement prise au cours de / fin 2019.

Il y a donc fort à parier que les volumes de CEE récoltés en 2019 et 2020 seront supérieurs aux résultats enregistrés en 2018. Le système CEE est désormais critiqué pour son coût et son efficacité. Cependant, tous les acteurs s’accordent à dire qu’il s’agit d’un véritable outil de financement pour masser les efforts de régénération énergétique.

Virginie CAMBOURNAC



Source link

Certificats d’économie d’énergie (CEE), un système vertueux mais coûteux
4.9 (98%) 32 votes