#CES 2019 – la fin de l’assurance automobile? VERTONE
4.9 (98%) 32 votes
 

#CES 2019 – la fin de l’assurance automobile? VERTONE


Et si le marché de l’assurance automobile personnelle chutait plus vite que ne l’avaient prévu les professionnels de l’industrie?

Demander à « jouer de la cassandra » est toujours une position délicate, non pas parce que nous n’écoutons généralement pas, mais parce que nous sommes plus susceptibles de nous tromper.

Quand on écoute les assureurs aujourd’hui, l’impact attendu des véhicules autonomes sur l’assurance automobile ne se fera pas sentir avant 30 ans! Et l’enjeu est important: l’assurance automobile représente toujours une part importante du chiffre d’affaires des assureurs. En effet, l’assurance automobile représente 39% du chiffre d’affaires IARD, et si l’on se limite au marché des particuliers, ce ratio atteint 56%.une. Si l’assurance automobile tousse, l’assureur aura un rhume!

Notre visite au CES, et donc au cœur du temple de l’automobile, va à l’encontre de notre analyse, façonnant l’alignement des étoiles sur l’évolution de la sécurité automobile et du comportement des consommateurs. Les premiers impacts se feront probablement sentir d’abord aux États-Unis, puis sur d’autres marchés, y compris l’Europe, dans un délai de 10 ans au mieux, et de 5 ans au pire.

La première étoile à apparaître

Les premiers accidents de voiture de Google ont détruit la confiance des consommateurs dans la technologie.

Selon une étude de 2018 de l’AAA (American Automobile Association), 73% des conducteurs américains ne veulent pas laisser la main sur des voitures autonomes ni même rouler!

En conséquence, les constructeurs automobiles ont rapidement actualisé leur stratégie de plusieurs manières:

  • En accompagnement des conducteurs, ils utilisent des technologies déjà développées pour les voitures autonomes et les injectent dans les gammes qu’ils commercialiseront pour augmenter leur niveau de sécurité et leurs attentes événementielles.
  • Ils ralentissent leurs recherches sur les voitures 100% autonomes: PSA a annoncé il y a quelques jours qu’il ne développerait pas de fonctionnalités autonomes au-delà du niveau 3 (voiture semi-autonome qui permet aux gens de prendre le volant tout le temps)2e pour les voitures particulières et la presse américaine affirme qu’Apple a récemment abandonné le projet de véhicule autonome Titan.3.

C’est concrètement  » voiture intelligente «(Les voitures autonomes du Tier 1 au 3), qu’il s’agisse d’acteurs historiquement premium (Volvo, Mercedes, BMW, Audi, etc.), mais aussi quelque chose de nouveau, devient le nouveau paradigme pour les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs. marques plus courantes.

Ainsi, Ford, Renault ou Peugeot des Américains ont annoncé qu’ils communiqueraient avec les feux de signalisation, les piétons et autres voitures grâce aux systèmes de communication basés sur tous les Ford commercialisés aux États-Unis à partir de 2022. 5G4.

Toyota présenté en son nom Toyota GuardianUne technologie qui permet au conducteur d’éviter les collisions grâce à des capteurs placés sur le toit du véhicule.

Nissan Enfin, avec la technologie  » Invisible »Permet une visualisation en réalité augmentée de l’environnement de conduite, par exemple pour afficher des informations sur le passage d’une personne ou pour indiquer la présence d’un piéton toujours non visible au coin d’une route. rue5.

Sachant que 96% des accidents de la circulation sont liés à des facteurs dits «d’erreur humaine» (accidents dus à la fatigue, perte de concentration, ivresse, etc.), il n’est pas difficile d’en imaginer les conséquences. conséquences positives de l’émergence de voitures intelligentes ou semi-autonomes sur les sinistres (Source: CNPSR 2017).

Evoquant une diminution progressive et croissante de la demande, il affirme que les contributions automobiles ont diminué. Une étude réalisée en 2015 par le BCG a montré que la première raison pour laquelle les conducteurs sont attirés par les voitures semi-autonomes n’est pas une amélioration de la sécurité, mais une réduction potentielle des coûts d’assurance. réduction des accidents. D’ailleurs, les acteurs qui ont déjà démarré le marché l’ont prédit: l’assurance conçue spécifiquement pour les véhicules semi-autonomes par Allianz en 2016 est de 25% à 30% moins chère. «assurance traditionnelle.

De là, on entend l’argument que les experts en assurance auto peuvent nous opposer: « Avec un parc d’environ 40 millions de voitures, un âge moyen des véhicules de 8,9 ans, et seulement 2,1 millions de voitures sont vendues neuves chaque année, la baisse de la demande n’est pas pour demain! »

Et c’est là que les étoiles se forment

La façon dont les Français consomment la voiture évolue au plus près des caractéristiques structurelles du marché américain. Nous passons de la propriété à l’utilisation collective.

En 2018, 73% des immatriculations de véhicules neufs pour les particuliers ont été financées par la LOA et la LLD (Source: ASF 2017). Il y a à peine 3 ans, c’était presque le même taux, mais en prêt traditionnel. Ainsi, 73% des acheteurs de voitures neuves en France changeront potentiellement de véhicule dans les 3 ou 4 prochaines années en raison de l’expiration de leur bail.

En conséquence, la «voiture intelligente», propice au renouvellement rapide du parc automobile, du fait de son accessibilité et du développement des outils de financement, a toutes les raisons d’être plus démocratique, ce qui est bien plus proche de 30 ans dans le futur. Le cercle est terminé! Haro sur son expérience perdue!

De là aussi, on entend l’argument que les experts en assurance automobile pourraient nous opposer: «Une« voiture intelligente »signifie qu’un véhicule endommagé par un véhicule peu intelligent coûte plus cher à réparer. D’où une augmentation des cotisations».

Où sont ces 3perle aligne l’étoile

Loi d’orientation mobilité (LOM), qui prévoit d’ouvrir la vente de pièces détachées à la concurrence, dans l’espoir de réduire mécaniquement leur prix (de 6% à 15%, selon l’Autorité de la concurrence).

En résumé: la part croissante des véhicules intelligents dans le parc automobile permet de prévenir les accidents, la réduction induite des demandes d’indemnisation, les véhicules moins chers à réparer, etc. Augmenter les cotisations d’assurance pour maintenir leur chiffre d’affaires en croissance ne sera pas aussi facile pour les assureurs que par le passé.

Enfin, 4perle Étoile plus loin dans la galaxie

Avec le développement de l’autopartage et des services de VTC, le besoin de posséder une voiture tend à diminuer, du moins en vivant dans une métropole.

Un phénomène qui concerne particulièrement la population jeune et de moins en moins encline à posséder son véhicule (seuls 28% des jeunes Américains rêvent de posséder leur véhicule un jour, selon une étude de Zipcar). Idem en France (Source: Deloitte 2019), où plus de la moitié des moins de 43 ans qui utilisent les services de chauffeurs privés disent s’interroger sur l’utilité de posséder une voiture. Un nouveau phénomène risque donc de se produire: le déclin du parc automobile.

En conséquence, si nous revenons sur terre, une série de nuages ​​de nimbus cumulatifs apparaissent dans le ciel du marché de l’assurance automobile. Et si nous étions prévisionnistes à Météo France, nous proposerions le niveau de vigilance jaune: « Attention, des événements dangereux peuvent survenir ponctuellement et localement. Suivez les évolutions. »

Sébastien Mahieux Bibé AVEC L’ÉQUIPE VERTONE CES 2019

(1) source: FFSA 2018

(2) source: Premiers freins en voiture autonome

(3) Source: Apple a licencié plus de 200 employés du groupe de véhicules autonomes Project Titan

(4) Source: Comment les véhicules «  parler  » et «  écouter  » peuvent rendre les routes plus sûres et les villes meilleures

(5) source: Démonstration de la technologie invisible Nissan au CES 2019 – B-roll HD

Retrouvez d’autres articles VERTONE au # CES2019:

#CES 2019 – BLOCKCHAIN ​​& CRYPTO CURRENCIES: VERS UNE GÉNÉRALISATION DES USAGES?

# CES2019: VERTONE VOUS A ÉTÉ PRÉSENTÉ AU SALON DE L’ÉLECTRONIQUE DES CONSOMMATEURS 2019 À LAS VEGAS

#CES 2019 – TECHCARE: QUE SE PASSE-T-IL SI LA TECHNOLOGIE FINALE SAUVE LE MONDE?

#CES 2019: MAISON, MAISON INTELLIGENTE

#CES 2019 – #HEALTHTECH ET #TECHCARE: LES JEUNES DANS L’ÉCONOMIE DE L’ARGENT

#CES 2019 – STRESS AND RELAX: #HEALTHTECH AU CES 2019



Source link

#CES 2019 – la fin de l’assurance automobile? VERTONE
4.9 (98%) 32 votes