#CES 2019: maison intelligente à la maison
4.9 (98%) 32 votes
 

#CES 2019: maison intelligente à la maison


Alors que le marché mondial des smartphones atteint la saturation en 2018, IDC estime le YBBO des maisons intelligentes à 31%, le marché devant doubler en 2022.

Le CES 2019, parfait reflet de cette tendance, a fait de l’industrie l’une des mieux représentées dans ses allées. Alors: simple transfert de pouvoir d’achat ou réel changement d’usages?

Appareils IoT avec des cas d’utilisation encore peu convaincants

Logiquement, les segments les plus dynamiques du marché sont omniprésents: pas un stand qui n’affiche pas le logo Alexa ou Google Home et des ampoules et interrupteurs intelligents dans toutes les allées. Comme en 2018, de nombreuses caméras intelligentes témoignent du dynamisme de la sécurité, qui est un segment extrêmement dynamique. Cette année, un grand nombre de serrures et de sonnettes connectées attaquent également le visiteur.

Il ne fait aucun doute que les producteurs qui sont à la recherche d’un nouveau segment et qui veulent poursuivre la prospérité et la vague bio semblent davantage se précipiter vers la qualité de l’air cette année. Les cas d’utilisation entre capteurs, nanofiltres et même fenêtres connectées ne semblent toujours pas convaincants.

La vraie tendance: un marché qui mûrit

Alors ne devrions-nous rien cacher?

Lorsque vous visitez le CES, ce qui frappe n’est pas l’émergence de nouveaux segments, mais la convergence entre des segments existants. On assiste en effet à une double augmentation de la maturité:

  • D’une part, une plateforme IoT

Comme nous le savons, l’absence de norme a eu un impact négatif sur le développement du marché et constitue aujourd’hui un véritable point problématique pour les clients. C’est pourquoi les acteurs proposent des solutions sur mesure en IaaS ou sous forme d’équipement brancher et utiliser, pour connecter différents objets liés.

Cette plate-forme permet vraiment à l’IA d’entrer dans les maisons, car différents événements et métriques peuvent ensuite être analysés et référencés.

  • D’autre part, l’intégration du son

Ces plateformes intelligentes seront contrôlées demain via des enceintes connectées ou directement avec une nouvelle voix. Ainsi, Legrand a présenté un switch qui intègre directement Alexa. C’est aussi une question de maturité: si Alexa et Google sont partout, ils iront désormais au-delà du haut-parleur pour s’ancrer directement sur les systèmes qu’ils envisagent de contrôler.

Le positionnement cible des deux géants continue d’être interprété aujourd’hui; Cependant, on commence à distinguer le gentlemen agreement qu’ils semblent avoir trouvé un accord: Amazon réserve la maison, Google la mobilité.

Lorsque ces deux gestes se rejoignent, cela ouvre la porte à une maison intelligente véritablement intelligente à commande vocale. Cependant, les cas d’utilisation attendent d’être inventés; Ils sont sans doute impliqués dans l’organisation de scénarios complets et la coordination de l’IoT existant plutôt que dans l’ajout de capteurs spécifiques. Du point de vue du marché, il y a fort à parier que la croissance s’accompagnera d’une dégradation des poches de valeur au profit de solutions plus intégrées.

Marianne BENICHOU avec l’équipe VERTONE CES2019



Source link

#CES 2019: maison intelligente à la maison
4.9 (98%) 32 votes