Endettement ou surendettement, où est la frontière ?
4.9 (98%) 32 votes
 

Endettement ou surendettement, où est la frontière ?

Souscrire un emprunt est souvent un passage obligé pour le développement des ménages.  Malgré tout, il convient d’être vigilant. Entre une situation d’endettement classique et un état de surendettement, il n’y a parfois qu’un petit pas à franchir et le quotidien peut alors devenir très problématique. Qu’appelle-t-on la capacité d’endettement, comment définit-on une situation de surendettement, comment s’en prémunir ? Faisons le point …

Qu’est-ce que l’endettement d’un ménage ?

 

Dès lors qu’un particulier ou un ménage fait appel au crédit, il s’endette. Achat d’un bien immobilier, acquisition d’un produit de consommation, d’une voiture ou d’un équipement ménager, travaux de rénovation, voyage… les raisons de souscrire un prêt sont nombreuses. Il s’agit bien souvent d’une solution adéquate pour augmenter son pouvoir d’achat sainement et se constituer un patrimoine en profitant de l’effet de levier inhérent à l’emprunt. Cet endettement classique est courant et la plupart des ménages français y ont recours pour optimiser leurs modes de financement.

Comment évaluer votre capacité d’endettement ?

En règle générale, la somme que consacre un ménage à rembourser ses prêts (prêt immobilier, prêts à la consommation) et à payer son loyer lorsqu’il est locataire ne doit pas dépasser 30% des revenus dont il dispose. Cette règle peut varier en fonction du niveau de revenus et du « reste à vivre ». Pour évaluer le niveau des ressources, on prendra en compte, le salaire, les aides personnalisées au logement, les éventuelles pensions alimentaires ou bourses d’étude. Le reste à vivre correspond quant à lui au revenu disponible. Il est égal à la somme des ressources moins les charges fixes (loyer, remboursements d’emprunts, impôts). C’est ce revenu disponible qui détermine votre capacité d’endettement.

Quand parle-t-on de surendettement ?

On parle de surendettement lorsqu’un ménage se révèle dans l’incapacité de faire face à ses charges, ses créances et ses divers remboursements d’emprunts alors que son taux d’endettement est élevé. En pratique, le surendettement se manifeste par des retards de règlement sur les loyers, des découverts à répétition, des factures d’électricité ou de téléphone qui s’accumulent, des mensualités d’emprunts impayées. Lorsque ce surendettement résulte de l’accumulation de crédits, on parle alors de surendettement « actif ». Dans la plupart des cas, les créanciers exigeant le paiement des dettes, le surendettement entraîne des poursuites, tels que des avis d’huissier, des saisies, des frais ou des interdits bancaires. Dans 75 % des cas, un accident de la vie, une période de chômage, une maladie ou un divorce, sont responsables du basculement d’une situation d’endettement à celle de surendettement.

Un ménage endetté a la capacité de rembourser ses dettes courantes sans pour autant mettre en danger l’équilibre de son budget. A contrario, le particulier ou le ménage surendetté ne peut plus assurer le règlement de ses dettes et sa situation financière peut se dégrader rapidement.

Comment se prémunir contre le surendettement

Bien que des difficultés passagères de trésorerie ne soient pas forcément le signe d’un surendettement inévitable, il convient d’être vigilant. Dès les premières difficultés, il est nécessaire de bien analyser sa situation pour identifier la source du problème. Si les problèmes financiers sont dûs à une chute de revenus, il faudra évaluer si cette baisse est temporaire ou durable. Si la diminution des ressources est consécutive à une maladie, une période de chômage ou un accident de la vie, vérifiez les contrats d’assurance liés à vos emprunts pour évaluer si la charge des remboursements dûs peut être allégée. Si malgré tous les efforts, la pression financière s’aggrave, le ménage peut en dernier recours déposer un dossier auprès de la commission de surendettement. Sachez cependant qu’il est possible également de diminuer les charges occasionnées par les crédits sur vos finances. Soit en revendant le bien acheté à crédit, soit en négociant un rachat de crédits ou une restructuration de vos dettes. En pratique, cette opération consistera à regrouper vos anciens prêts en un prêt aux conditions plus avantageuses, permettant alors de réduire les frais mensuels auxquels vous faites face et d’assainir votre budget pour éviter de plonger dans une situation de surendettement.

Endettement ou surendettement, où est la frontière ?
4.9 (98%) 32 votes