Etat des lieux du rachat de crédits en 2013
4.9 (98%) 32 votes
 

Etat des lieux du rachat de crédits en 2013

D’après les statistiques de la Banque de France, 140,6 milliards d’euros de prêts immobiliers ont été accordés en 2013 aux ménages français. Le montant des rachats de crédits représentaient quant à lui près de 28 milliards d’euros. Chiffres à l’appui, voici un petit tour d’horizon de la restructuration de prêts en 2013…

D’une manière générale, l’année 2013 a été favorable au crédit. Avec près de 140,6 milliards d’euros de prêts immobiliers, la hausse du volume de crédits accordés atteint plus de 56 % comparée à celle de 2012 (89,7 milliards). Dans son ensemble, crédits immobilier et prêts à la consommation, le volume des emprunts a bondi de 22,2% par rapport à l’année 2012.

Selon l’IFOP, 46 % des emprunteurs ont tenté d’effectuer une opération de renégociation de crédits en 2013. 15 % d’entre eux ont obtenu une réponse favorable, pour un montant global des rachats de crédits atteignant les 28 milliards d’euros.

Des conditions qui ont attiré les emprunteurs en 2013

Pour un rachat de crédits avec garantie, un emprunteur pouvait obtenir des taux qui variaient en moyenne de 2,90 % à 4,10 %.

Dans le cas d’un rachat de crédit sans garantie : entre 6 et 8% en moyenne.

A noter également les caractéristiques des garanties et des durées de remboursement. Par exemple, un regroupement de crédits avec une garantie hypothécaire s’opérait sur une durée de remboursement variant de 7 à 35 ans, soit une durée moyenne de 21 ans.

Quant au montant moyen de refinancement il s’établissait aux alentours de 120 000 euros. A titre de comparaison, les rachats de prêts à la consommation s’effectuaient en général sur une durée moyenne de remboursement estimée à 8 ans pour un montant moyen de 40 000 euros.

Les motivations des souscripteurs de crédits en 2013 ?

Selon CSA/Crédit Logement, le regroupement de crédit immobilier représenterait 42 % des opérations en 2013 et le regroupement de crédit à la consommation est estimé à 58 %.

Trois profils d’emprunteurs : 50 % d’entre eux ont effectué un rachat de crédit pour optimiser leurs finances en vue de solliciter un nouvel emprunt, le plus souvent un crédit immobilier, ou encore pour maintenir leur niveau de vie malgré une baisse de revenus. 33 % des emprunteurs ayant opéré un rachat de crédits, l’ont fait pour obtenir une trésorerie supplémentaire afin de faire face aux dépenses courantes.

Enfin, dernier des trois profils identifiés, les emprunteurs qui sont 19 % à ne pas souhaiter souscrire un nouveau crédit et qui ne souhaitent toucher à leur épargne que s’ils ont à financer de nouveaux projets.

Etat des lieux du rachat de crédits en 2013
4.9 (98%) 32 votes