Examen d’un dossier de prêt hypothécaire
4.9 (98%) 32 votes
 

Examen d’un dossier de prêt hypothécaire

Lorsqu’elles décident de prêter ou non, les institutions bancaires examinent différents critères pour minimiser leurs risques. L’examen du dossier de prêt hypothécaire est complet et complet.

Statut professionnel des débiteurs

La banque examinera la durabilité et la nature des revenus. Même si un emprunteur décide d’affecter moins de 33% de ses revenus au versement mensuel d’un crédit immobilier, les établissements de crédit se pencheront sur son statut professionnel.

Continuité des revenus

Il est du devoir de la banque de s’assurer que l’emprunteur reçoit un revenu régulier et que ce revenu est perçu au moins pour un montant égal ou supérieur jusqu’à la fin du prêt. Si l’emprunteur a de l’ancienneté dans son entreprise, c’est aussi un gage de pérennité.

Cette durabilité des revenus peut être mesurée en analysant la masse salariale et les dernières déclarations fiscales.

Si le revenu n’est pas régulier, une moyenne mensuelle est faite sur les revenus perçus.

Nature du revenu

Il est également important d’examiner la nature du revenu. Les revenus de type aide d’État peuvent être versés pendant une période déterminée et l’emprunteur peut être déséquilibré lorsque le financement cesse. À l’inverse, certains paiements annuels reçus régulièrement peuvent entrer dans le calcul du revenu de l’emprunteur.

Le revenu du débiteur ne comprend donc pas seulement son salaire. Par exemple, une pension alimentaire peut être prise en compte si le prêt est remboursé jusqu’au bout. Le montant des revenus dépendra donc également de la durée de l’hypothèque.

Lors de la génération de revenu fixe, les dépenses récurrentes (prêts courants, pensions payées, etc.) seront également recensées pour déterminer les ressources nettes de l’emprunteur.

Autres critères pris en compte par les banques lors de la lecture d’une hypothèque

Les banques prêtent attention à l’ensemble du projet et aux revenus des ménages afin de minimiser le risque de non-remboursement.

La contribution personnelle et l’épargne des ménages sont des signes d’une saine gestion financière des banques. Si la qualité du projet est également prise en compte, le prix d’achat excessif du puits peut rendre les banques réticentes.

Dans tous les cas, les banques sont tenues de se renseigner dans le Fichier national des incidents de remboursement des prêts personnels (FICP). Les emprunteurs enregistrés, par exemple, se verront refuser un financement pour éviter tout risque de surendettement.

Savoir : Afin de réaliser votre projet dans les meilleures conditions, il est important d’être totalement transparent avec votre banque et de lui fournir tous les documents nécessaires.

Examen d’un dossier de prêt hypothécaire
4.9 (98%) 32 votes