Transport à la demande, réponse aux besoins de mobilité hors de la ville
4.9 (98%) 32 votes
 

Transport à la demande, réponse aux besoins de mobilité hors de la ville


Transport On Demand (TAD) est un service de transport public local qui fonctionne sur la base de réservations pré-enregistrées: il est donc soumis à la demande des utilisateurs.

Il a été officialisé en France en 1985 par décret, et est né de l’observation des besoins en termes de mobilité en milieu rural et urbain auxquels les réseaux de transports publics ne répondent pas. TAD s’impose donc comme une alternative aux transports publics «classiques» qui ne desservent guère les zones les moins densément peuplées, offrant une solution de mobilité plus flexible et adaptée à la situation et aux besoins de la population locale.

Concrètement, comment ça marche?

Il existe deux types de TAD: Ligne virtuelle, avec un itinéraire prédéfini comme celui d’un bus conventionnel et Localdesservir les arrêts demandés par les utilisateurs dans un environnement donné sans avoir un itinéraire prédéterminé. Les arrêts sont souvent prédéfinis pour correspondre à des points de service stratégiques pour les utilisateurs: gares, hôpitaux, centres-villes, marchés, lieux de travail, espaces culturels et sportifs.

Cependant, la diffusion du TAD dépend de la demande des utilisateurs. En règle générale, TAD s’efforcera de faire TAD au plus 1 heure à l’avance par téléphone ou lorsqu’une réservation est effectuée sur le site Web ou l’application mobile du service. l’itinéraire souhaité à l’heure souhaitée. Mais certains TAD garantissent le départ à une heure précise et adaptent ensuite le dessert aux souhaits des voyageurs.

TAD répond aux besoins des utilisateurs non couverts par les réseaux de transport traditionnels

L’utilisation de TAD répond aux besoins de différents utilisateurs:

  • Seniors Les principaux utilisateurs de TAD, quant à eux, l’utilisent également pour se rendre dans leurs loisirs, lieux sportifs ou culturels, comme les jeunes, notamment pour se rendre à des rendez-vous médicaux ou administratifs.
  • Les personnes handicapées sont également ciblées via le transport de personnes à mobilité restreinte (TPMR), qui est une partie importante des activités de transport à la demande.
  • À l’inverse, les employés utilisent rarement TAD pour se déplacer entre le domicile et le travail.

Bref, ce service de transport flexible ne répond pas vraiment à une demande de déplacements quotidiens de ceux qui utilisent régulièrement les transports en commun, il répond plus ou moins souvent à certains besoins. Le transport à la demande n’est pas destiné à remplacer les transports publics traditionnels, mais sert de complément à l’offre actuelle, s’adaptant davantage à la situation et aux besoins des utilisateurs respectifs et économisant de l’argent aux transporteurs.

Île-de-France Mobilités s’engage pour le développement et l’harmonisation de TAD.

Les principaux opérateurs de transport du-de-France (RATP, Transdev, Keolis) ont déjà lancé des services TAD dans les zones périurbaines de la région. Mais jusque-là, chaque opérateur a déployé le service TAD avec son propre centre de mobilité qui gère les réservations, la planification et les relations clients uniquement pour une zone géographique spécifique.

Mais depuis 2017 Mobilité Île-de-France (anciennement STIF), autorité organisatrice des transports du-de-France, a repris la responsabilité du transport facultatif et revoit sa stratégie dans ce domaine. L’idée est Réseau de Transport à la Demande agréé Île-de-France MobilitésSimplifier et rééquilibrer l’offre globale de TAD à Grand Couronne. Cet étiquetage est basé sur différentes colonnes.

Les TAB labellisés doivent véritablement répondre à 11 critères, dont l’accès à tous sans discrimination sociale (notamment pour les personnes à mobilité réduite), pas de surplus sur les lignes normales existantes, prise en charge et dépose. Certaines escales en le-de-France, ainsi que l’application des titres de transport (dont la carte Navigo) en vigueur et donc des tarifs.

L’étiquette précise également que les services TAD devront s’appuyer sur une centrale de réservation régionale. Ce dernier agit comme une plateforme de mobilité unifiée et partagée entre toutes les Mobilités d’Île-de-France labellisées TAD, permettant aux utilisateurs d’utiliser une interface unique indépendamment de la commune ou du transporteur concerné.

Cette plateforme facilite donc la vie des utilisateurs, qui devront non seulement effectuer leurs réservations et obtenir des informations en temps réel sur leurs déplacements, mais également effectuer le service de transport. En effet, l’innovation de la plateforme réside dans le fait que la planification des itinéraires et des horaires est réalisée par un algorithme qui prédit les trajets en coordonnant diverses demandes et les présente directement au conducteur. C’est aussi la plateforme qui gère le service client, y compris les réclamations et la satisfaction.

Cela devrait permettre une meilleure intégration de TAD dans l’offre de mobilité globale pilotée par IDF Mobilités et favoriser le développement de ce type de service en l’élargissant à d’autres objectifs, notamment dans le cadre des déplacements domicile-travail. De plus, cette mutualisation doit permettre de réduire les coûts.

En janvier 2018, les premières Mobilites IDF labellisées TAD ont été lancées dans les Yvelines dans les communes mal desservies de la Plaine de Versailles (Gally Mauldre).

Nommé FlexigoLe système TAD d’IDF Mobilités devrait être encore étendu dans la proche banlieue à partir de l’été 2019. La centrale de réservation standardisée, officiellement désignée en février 2019, devrait également entrer en service à cette date. grouperSetec-Padam.

Setec, la filiale du groupe spécialisée dans l’ingénierie Setec, s’est associée à la jeune entreprise numérique. PadamNé en 2014, développant des solutions logicielles dédiées à l’optimisation des transports.

Le développement de TAB se heurte encore à quelques obstacles

Ce projet phare de la FID Mobilités s’inscrit dans le boom des TAD, avec près d’un million d’années de déplacements en Île-de-France. Cependant, des défis subsistent: le marché des TAB est largement financé par des subventions des collectivités locales, et si cela peut ralentir son développement en raison des contraintes financières qui leur sont imposées, le marché des TAB pour les acteurs privés est moche.

De plus, presque 80% des réservations se font aujourd’hui par téléphoneCela s’explique notamment par le fait que près de la moitié des voyageurs sont plus âgés. numérisation complète du système de réservation, Elle doit se faire progressivement sur Internet et sur l’application mobile, ce qui simplifie et réduit les coûts.

Aude LEAUSTIC

Ressources:

Etude Vertone (Mobilités de Tsahal)

FLEXIGO, « CONCURRENT DIRECT D’UBER », TERRAINS EN REGION PARISIENNE

Création du premier réseau de transport à la demande (TAD) labellisé Île-de-France Mobilités

TransDev: Qu’est-ce que le transport à la demande?

Flexigo



Source link

Transport à la demande, réponse aux besoins de mobilité hors de la ville
4.9 (98%) 32 votes