VERTONE BLOG – Centres de voyage: qu’est-ce qui change?
4.9 (98%) 32 votes
 

VERTONE BLOG – Centres de voyage: qu’est-ce qui change?


Aujourd’hui, il n’est pas difficile d’imaginer un passager décider de se rendre seul à la gare à vélo, puis de monter dans le train et enfin d’atteindre sa destination finale en métro. Mais on peut facilement remplacer le vélo par un VTC et le métro par un scooter électrique: les combinaisons sont presque infinies. La multiplication des modes de transport a donné naissance au passager multimodal rendu possible par les centres voyageurs: le point d’interface de tous ces différents modes de transport. Dans la voiture particulière, il y a une tendance à la baisse en faveur des mods collectifs qui soutiennent la croissance des hubs. Les centres, qui prennent de plus en plus de place dans leur vie quotidienne, évoluent au gré des nouveaux besoins des voyageurs. Alors quelles sont leurs nouvelles attentes? À quels défis les joueurs devraient-ils ensuite répondre? Comment les centres passagers vont-ils évoluer?

Un enjeu pour toute la France

Tout d’abord, l’intermodalité et le développement des centres est un problème particulièrement important dans les grandes villes. En effet, selon l’enquête Deloitte Global Automotive Consumer Survey 2019, seuls 20% des Français utilisent plusieurs moyens de transport au moins une fois par semaine sur le même trajet. En revanche, ce phénomène est beaucoup plus important dans les grandes villes, selon l’étude Keoscopie International 2019 menée uniquement auprès de Français résidant à Paris, Lyon et ses environs. On voit que 45% d’entre eux utilisent systématiquement ou presque toujours un autre mode de transport avant les transports publics.

Plusieurs modes de transport pour un même voyage
Pourcentage de répondants utilisant différents modes de transport pour un même trajet – par ville – Keoscopie 2019

Les zones urbaines ne sont pas les seules à bénéficier des centres. En fait, si nous voulons réduire la dépendance aux voitures particulières dans les zones rurales et urbaines, nous devons construire d’autres centres dans ces zones. De plus, nous encouragerons une consommation plus responsable et respectueuse de l’environnement en incitant les habitants à emprunter les transports en commun. Il contribue également à l’encombrement des villes par les voitures et à l’amélioration de la qualité de vie dans les villes, à la réduction de la pollution de l’air, à l’augmentation du nombre de rues piétonnes, etc. Ça aidera. Ces centres devront alors fournir davantage de moyens de transport permettant de franchir facilement de longues distances comme les TAD et concevoir de multiples parkings pour tous les types de véhicules privés.

Plus de hubs de voyageurs numériques

Les voyages sont souvent considérés comme une restriction. Les passagers recherchent ensuite l’itinéraire le meilleur, le plus court et le plus simple, ainsi que leur mode de transport préféré. Pour y parvenir, les voyageurs ont besoin d’informations en temps réel, d’un voyage plus fluide et d’une expérience personnalisée.

Ensuite, le numérique vient en plus du physique. Les Français utilisent déjà beaucoup leurs smartphones pour planifier leurs voyages. En effet, l’étude Keoscopie montre que 88% des Français interrogés possèdent un smartphone et l’utilisent pour planifier leurs déplacements. Selon la même étude, 59% des Français interrogés utilisent des applications de transport au moins une fois par semaine pour trouver le meilleur itinéraire en fonction de leurs préférences, 56% pour se référer aux cartes et 41% pour recevoir directement des notifications et des alertes. On peut alors s’appuyer sur cette utilisation du numérique pour imaginer le centre physique de demain. Par exemple, grâce au canal numérique, les voyageurs peuvent être identifiés afin de leur présenter une offre qui s’adapte non seulement à leurs préférences mais aussi à leur situation personnelle. Cela apportera également de la simplicité, car les informations sont accessibles en temps réel. Et grâce à la présence de différents modes de transport dans le centre, de nombreuses alternatives seront disponibles en cas de conditions imprévues pour un trajet plus fluide. Avec l’émergence de plateformes multimodales comme celle annoncée par Moove Technologies le 14 juin 2019, il serait possible de rationaliser le tracé. Cette plateforme sous forme d’application mobile permettra de comparer des itinéraires alternatifs proposés par des acteurs tels que Uber, RATP ou encore SNCF et Thalys. Les passagers pourront même payer leurs billets de train SNCF sans quitter l’application.

Plus de centres voyageurs orientés services, de vrais lieux de vie

De plus, le hub doit être plus qu’une zone de croisement. Avec l’urbanisation croissante de nos sociétés, le centre devient un lieu naturel d’intimité et de vie. Les ports peuvent alors intégrer de nouvelles activités, hors transport, et mélanger passagers et résidents au sein d’une même structure. Cela comprend, par exemple, faire ses courses un peu au retour du travail, acheter un forfait, effectuer une procédure administrative en attendant son bus, etc. Cela améliorera l’expérience des passagers en le rendant possible. Par conséquent, le voyage ne sera plus vécu comme une perte de temps, mais plutôt comme une simple partie de la journée.

Ainsi, les hubs doivent non seulement permettre un accès plus facile aux différents modes de transport, mais aussi être l’occasion de rajeunir un quartier et de créer des liens sociaux par la création de véritables espaces de vie. Dans cette optique, les travaux de transformation de la Gare du Nord à Paris débuteront de 2020 à 2023. Le projet prévoit un coût de 600 millions d’euros pour le réaménagement de la gare et propose à la fois le développement de l’intermodalité. entre autres, un nouveau terminal de départ, l’extension du terminal Eurostar, de nombreuses solutions digitales, 1 200 places de parking vélos ainsi que la création d’espaces pour faire de la Gare du Nord un espace de vie. Il comprendra une Académie européenne de la culture de 2000 m², un espace de coworking, une salle de sport et une piste sur le toit! La Gare du Nord deviendra ainsi une place importante de la vie parisienne et un pôle intermodal majeur.

moyeux vertone
Vertone
moyeux vertone
moyeux vertone

Images via Parisfutur.com

La transformation des hubs passagers est une étape importante du développement urbain et de l’émergence des villes intelligentes. Une meilleure conception et numérisation des centres sera une source de satisfaction tant pour les voyageurs que pour ceux qui bénéficieront de nouveaux lieux de vie. Cependant, pour que ce dernier émerge, les freins à la collecte et à l’utilisation des données sur les utilisateurs et l’espace devront être levés, surtout si l’on veut mesurer la satisfaction des personnes travaillant dans les centres. temps réel.

Consultez notre offre dans le secteur des transports et de la mobilité



Source link

VERTONE BLOG – Centres de voyage: qu’est-ce qui change?
4.9 (98%) 32 votes